Envie de participer ?

Passionné par l'enseignement de la natation, je cherche toujours à améliorer ma méthode et je suis toujours curieux de voir comment s'y prennent les collègues maîtres-nageurs, jeunes ou anciens, en échangeant sur nos stratégies pédagogiques.

Le choix de commencer par la brasse : Mes différentes expériences m'ont permis de construire une méthode efficace et rapide, où les enfants ou adultes débutants vont apprendre les techniques de nage, à commencer par la BRASSE, afin de savoir se déplacer dans l'eau en sécurité. Quand on chute dans l'eau, cette nage est plus adaptée pour reprendre sa respiration, s'orienter et pouvoir se diriger vers le bord. Le début de l'apprentissage se fait en dehors de l'eau, de façon à bien voir les mouvements à effectuer et donner les consignes de sécurité. On arrive souvent à avoir un début d'autonomie sur 5 mètres en brasse, dès la fin de la 1ère séance !

S'adapter à chaque enfant et utiliser le jeu : Chaque enfant est différent, chaque enfant est un être unique. Il faut donc créer une relation pédagogique rapidement, grâce au jeu notamment, et s'adapter au maximum pour que la progression soit la plus efficace possible. Le repère que je me donne est très imple : il faut que chaque enfant ait le sourire en pratiquant, qu'il vienne à la piscine pour s'amuser et pour apprendre et qu'il construise une relation de plaisir avec l'eau et la piscine. Chaque séance commence et se termine par du jeu (immersions, sauts...).

Des stages collectifs sur la semaine : Le fait de pratiquer pendant toute une semaine, du lundi au vendredi, à raison de 45 à 55 minutes dans l'eau, permet d'optimiser la progression (plutôt que d'avoir une séance / semaine). Les cours sont collectifs, par petits groupes, ce qui permet aux enfants d'apprendre par observation - imitation, de dédramatiser certains exercices et de se faire des copains. C'est souvent beaucoup plus efficace et stimulant que de prendre des cours particuliers, où l'enfant peut ressentir plus de pression de la part de l'enseignant.

Utiliser du matériel pour accélérer la progression : Je suis partisan d'équiper les enfants avec différents types de matériel (ceintures, frites, flotteurs, planches, palmes, pull-bwoy), de façon à ce que la progression se fasse en toute sécurité. Le matériel est adapté à chaque enfant et on négocie ensemble, en fonction de la réussite, pour diminuer progressivement l'aide à la flottaison. Evidemment, on travaille aussi sans matériel, d'abord en petite profondeur, car il est fondamental d'apprendre à sentir la flottaison. C'est en variant les expériences motrices qu'on réussit à donner confiance et à construire un savoir nager solide. 

Aller dans l'eau avec les enfants pour rassurer et guider : Lors des stages d'APPRENTISSAGE, je vais dans l'eau avec les enfants sur les 3 premières séances, de façon à rassurer au maximum, mais aussi à guider les mouvements, notamment le placement des pieds en brasse ou le mouvement des mains. Ce guidage permet d'accélérer l'apprentissage. Cela permet aussi de créer une relation pédagogique beaucoup plus facilement, en jouant aussi avec les enfants, en leur montrant tout ce qu'on peut faire dans l'eau, notamment en grande profondeur. Lors des 4e et 5e séance, je suis sur le bord, de façon à superviser le travail de l'ensemble du groupe plus efficacement.

Découvrir la profondeur de façon progressive : Beaucoup d'enfants ont peur de la profondeur et à Sizun, le grand bain descend jusqu'à 2m70. La découverte de la profondeur se fait de façon progressive puisque la 1ère séance se fait essentiellement en petite et moyenne profondeur. On va dans le grand bain surtout à partir de la 2e séance. Il faut que les enfants se rendent compte qu'il est finalement difficile d'aller en profondeur car le corps flotte. Les sauts, les immersions, la recherche d'objets, les jeux à plusieurs permettent de prendre confiance.

Apprendre à AVANCER dans l'eau : les techniques de nage sont aujourd'hui un peu trop dévalorisées, notamment en milieu scolaire, alors qu'elles assurent une propulsion efficace. La contrainte d'évoluer en piscine découverte fait qu'il faut limiter les exercices trop statiques et dynamiser les séances. On essaye donc de faire les mouvements dans l'eau au plus vite, pour que les enfants ressentent le plaisir et la fierté d'avancer dans l'eau : se propulser. Si on ne sait pas mettre la tête sous l'eau, ce n'est pas grave, on essayera progressivement à le faire de plus en plus pendant la semaine. La respiration viendra se greffer progressivement sur la propulsion.

L'important, c'est d'essayer et de faire de son mieux ! Les progrès varient d'un enfant à l'autre. Mais chaque enfant aura un diplôme à la fin du stage quoiqu'il arrive ! Un Brevet de Natation vient récompenser les efforts réalisés pendant toute la semaine et permet aussi de se donner un repère en termes de progression. Tout le monde n'apprend pas à la même vitesse. L'important, c'est d'essayer et de faire de son mieux pour réussir. L'apprentissage passe par l'erreur et par la répétition. 

Photos associées : Stages de natation 2022